Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 
1 /extension/smb/design/smb Rechercher
Fermer

Portrait - Rémy Coste, musher aux Saisies

Meilleur ouvrier de France et patron de sept établissements dans la région megévane, Rémy Coste avait tous les atouts pour vivre de son art : la boulangerie. Pourtant, assouvissant sa soif de grands espaces, il virait radicalement de bord pour vivre de sa passion : le mushing.

De la chaleur du four à la froidure de la neige, Rémy Coste a donné un virage radical à son existence. Particulièrement doué en boulangerie, le jeune Rémy écume l’Hexagone et le monde pendant plusieurs années avant de s’installer à Megève et de remporter le prestigieux titre de Meilleur Ouvrier de France – dont il est alors le plus jeune titulaire. Son succès dans le monde de la boulangerie est si fulgurant qu’il ouvre la bagatelle de sept boutiques dans la région de Megève. « Lors d’un voyage au Canada, j’ai découvert le traîneau à chiens. L’activité m’a plu, alors j’ai renouvelé l’expérience », se souvient Rémy Coste. En 2004, ce Stéphanois d’origine adopte son premier chien. « Nous en avons ensuite eu un deuxième. Puis nous avons eu nos premières portées. Mais le traîneau à chiens restait un loisir », poursuit Rémy Coste. Jusqu’au jour où, las du poids que représentent ses boulangeries et repu de son métier originel, Rémy Coste décide de changer radicalement de vie. « En 2008, j’ai choisi de tout arrêter. J’ai tout vendu et j’ai passé mon diplôme d’Etat de musher. »


La compétition : un hasard

Ancien vététiste de haut niveau, Rémy Coste avait délaissé toute forme de compétition depuis plusieurs années. Lorsque l’Ecole Française de Mushing le sollicite pour porter ses couleurs sur le Trophée de la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc en 2012, il renoue malgré lui avec le plaisir de courir sous un dossard. « J’ai eu envie de continuer dans cette voie. En 2013, je m’alignais au départ de la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc et terminais 7e et meilleur « rookie », autrement dit premier débutant. » Cette année, l’objectif est ambitieux : fort d’un attelage plus performant, le musher espère caracoler dans le trio de tête.

Sur la piste avec Rémy Coste

Une étroite complicité avec les chiens

Pour prétendre à une victoire aussi prestigieuse que celle de la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, la recette est simple : travailler sans relâche, hiver comme été. Et dans la famille Coste, tout le monde vit pour les 38 hunds de la maisonnée. « Le mushing est forcément une histoire familiale car s’occuper de tous les chiens demande énormément de temps », affirme Rémy Coste. « Mes trois enfants ont chacun leurs chiens, ce qui les responsabilise beaucoup. Ils font eux aussi de la compétition. » Tous impliqués corps et âme dans les sports de traîneau et d’attelage, les Coste cultivent une symbiose avec leurs animaux, complicité sans laquelle les hunds ne peuvent travailler. « C’est une espèce très différente des huskies. Fruits d’un croisement entre le husky et des chiens de chasse comme le lévrier ou le braque, le hund est un chien très endurant et très rapide qui ne travaille pas sous la contrainte. Seul compte l’amour de son maître. »


Les hunds de Rémy Coste

Immersion dans l’univers de Rémy Coste

Qu’il œuvre dans le laboratoire d’une boulangerie ou au cœur d’une forêt enneigée, Rémy Coste ne sait pas faire les choses à moitié. Passionné par le mushing et assoiffé de performances sportives, il prépare avec soin les compétitions tout en partageant son plaisir avec les touristes. Aux Saisies, les balades en traîneau offrent une aventure dépaysante en pleine nature, rythmée par le souffle des chiens et le bruit feutré de leurs pattes sur la neige. « Il est parfois compliqué de conjuguer compétition et activité touristique mais l’essentiel, c’est que je vis de ma passion », conclut Rémy Coste en souriant. « Je ne regrette ni mon passé de boulanger, ni mon changement de vie. Je mène aujourd’hui une existence plus saine… mais pas forcément plus simple car il faut gérer chaque jour une quarantaine de chiens ! » Exhalant un petit nuage de buée tout en riant, le musher grimpe sur son traîneau et s’éloigne à vive allure. Pas l’ombre d’un regret mais plutôt la lumière d’une indéfectible volonté : poursuivre cette odyssée qui unit l’homme et l’animal.

Marie Paturel / YPM 


Pour en savoir plus

Office de Tourisme des Saisies

316 avenue des Jeux Olympiques 73620 Les Saisies Tel. : 04 79 38 90 30

Dans la même thématique

  Inscrivez-vous à notre newsletter