Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 
1 /extension/smb/design/smb Rechercher
Fermer

La neige de printemps à la loupe

Graal du skieur, la neige de printemps est un vrai régal à skier, même pour les moins chevronnés. Le point sur ses caractéristiques bien spécifiques.

Sèche et légère jusqu'en mars, la neige devient plus compacte et humide en dernière partie de saison. Après l'équinoxe du printemps, les professionnels parlent d'une neige en grains ronds, en référence à sa structure unique, ultime métamorphose avant sa fonte.

"Contrairement à la neige fraîche qui renvoit 90% du rayonnement solaire, la neige de printemps, moins blanche, absorbe une grande partie des rayons du soleil", explique Benjamin Blanc, directeur des pistes de la vallée des Belleville. "Sa fonte est donc plus rapide".

Au cours de la journée, elle subit ainsi plusieurs transformations, sauf sur les versants nords où elle peut, surtout dans les domaines d'altitude, conserver quasi intacte sa texture poudreuse.

En tout début de matinée, avec le regel de la nuit, elle est dure, façon béton. Un type de neige prisé des skieurs confirmés, amateurs d'une glisse rapide et nerveuse.

Sous l'effet de la montée du mercure et d'un ensoleillement plus généreux, la neige d'avril ramollit progressivement en surface, pour devenir du vrai velours en fin de matinée. Douce et souple pendant quelques heures, cette neige est à savourer sans modération.

 © C.Cattelin/OT Val Thorens

En terrasse au printemps à Châtel, dans les Portes du Soleil

La glisse jusqu'en début d'après-midi

"Elle offre une excellente skiabilité et procure au skieur un sentiment de facilité. Pas étonnant que cette neige transformée donne des ailes, même aux débutants ! Elle est ainsi particulièrement propice à l'initiation au ski de randonnée, que les anciens appelaient d'ailleurs le ski de printemps" rappelle Benjamin Blanc. 

A partir de 14 heures ou 15 heures, la neige peut se transformer en soupe sur les versants les plus exposés au soleil. Pour ceux qui craignent ces conditions, c'est le moment de déchausser. "Au printemps, la glisse se pratique idéalement jusqu'en début d'après-midi", conseille effectivement Michel Giroud, directeur marketing et promotion à l'office de tourisme de Châtel. Ensuite, farniente en terrasse, puis place à d'autres activités de détente et festives.

©Actumontagne pour Savoie Mont-Blanc 


Pour en savoir plus

  Inscrivez-vous à notre newsletter