Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 
1 /extension/smb/design/smb Rechercher
Fermer

Portrait - Skieur Freestyle aux Arcs

Enak Gavaggio est skieur freerider. Portrait d'un professionnel de la montagne. 

Quand on lui demande ce qu’il fait dans la vie, il répond juste « skieur ».

Skieur comme freerideur : « Je fais des images, j’aide à développer des produits pour Rossignol ».

Skieur comme organisateur d’une course pour jeunes : « Il n’y avait rien pour eux en skicross. J’ai voulu faire quelque chose qui les fasse rêver ».

Skieur comme créateur d’une marque d’accessoires… de ski, Edit Headwear, « installée chez moi, aux Arcs, dans mon appartement rempli de cartons ». Enak Gavaggio est modeste. Icône, pro rider, champion, chef d’entreprise, organisateur : celui que l’on surnomme le « dark lord » a à peu près tout fait dans le milieu du ski.

Enak Gavaggio, skieur libre

Né en Haute-Savoie à Ambilly, il commence par travailler ses gammes au ski club de Valmorel mais « rêve secrètement de devenir snowboardeur ». A 18 ans, il quitte la station de son adolescence pour rejoindre les Arcs, paradis du freeride. Après quelques tentatives en coupe d’Europe de ski alpin, il abandonne définitivement les piquets en 1996. « Le chrono, ce n’était pas pour moi ». Son aventure freeski débute presque par hasard. « Au Mondial du ski, je tombe sur l’affiche de la 1ère compétition de skicross organisée en France. Je m’inscris, j’empoche les 10 000 francs promis au vainqueur et le speaker m’annonce que je suis qualifié pour les X Games » !

Clairement doué, Enak se construit progressivement le plus beau palmarès du skicross français. Sept médailles dont une victoire aux Winter X Games, le plus grand événement freestyle au monde. Deux podiums aux championnats du monde. Quand il regarde dans le rétro, son plus beau souvenir reste sa participation aux Jeux Olympiques de Vancouver, dont il ne termina que 5e. « A l’origine, j’étais contre l’entrée du skicross aux J.O. Mais quand on m’a proposé de partir, je me suis dit, vas-y, il ne faut rien avoir à regretter. Après ça, je me suis complètement pris aux Jeux. Porter les couleurs de mon pays, être au cœur de cette compétition universelle, c’est une expérience que je souhaite à tous les sportifs. Même si personnellement, j’ai mis du temps à me remettre de ma chute en demi-finale ».

Enak Gavaggio skieur freestyle

Un mal débouchant très souvent sur un bien, Enak organise la première édition du Gavaggio Monster Cross (GMX) quelques semaines après son retour du Canada. Le concept : une course de skicross réservée aux 11-14 ans, « facile mais ludique, dans un esprit rock et cool, tout l’inverse de ce qui se fait actuellement sur le circuit coupe du monde ». Les Arcs, sa station d’adoption, s’imposent naturellement comme terre d’accueil. Le buzz prend d’emblée dans les ski clubs. Trois ans après la première édition, le GMX attire aujourd’hui 400 riders, se déroule sur quatre jours et est devenu « la » référence des courses de skicross jeunes. Parmi ses parrains, quelques uns des meilleurs skieurs français comme Jean-Luc Crétier, Julien Lizeroux, Ophélie David ou David Poisson, récent 3e aux championnats du monde de descente. Une façon de rappeler qu’en ski, qu’importe la discipline. « Ce qui compte, c’est l’esprit ».

Textes : YPM

 

Retrouvez Rancho, la saga initiée par Enak Gavaggio.


Pour en savoir plus

Office de Tourisme d'Arc 1800

La Pagode 73700 Les Arcs Tel. : 04 79 07 12 57

Dans la même thématique

  Inscrivez-vous à notre newsletter