Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 
1 /extension/smb/design/smb Rechercher
Fermer

Jacques Labro, concepteur d'Avoriaz

L'architecte français se confie sur la réalisation d'Avoriaz, station de sports d'hiver au concept novateur.

"Un dialogue avec la montagne"

"L'idée était de ne pas reproduire ce qui était déjà fait, de ne pas tomber dans une architecture traditionnelle régionalisante, tout en échappant au stéréotype de l'architecture urbaine collée dans la montagne", témoigne aujourd'hui Jacques Labro, concepteur d'Avoriaz dans les années soixante.

Un "heureux concours de circonstance" a mis en lien ce jeune parisien, tout juste diplômé des Beaux-Arts section Architecture, avec Gérard Brémond, fils du promoteur du projet initié par Jean Vuarnet.

"Il fallait un esprit d'aventure pour se lancer dans quelque chose qui n'existait pas, sur un terrain vierge ! La montagne implique une architecture particulière, je voulais qu'il y ait une harmonie avec ce milieu qui ne contient ni verticale ni horizontale.

Avoriaz

Jacques Labro

J'ai été marqué par mes premiers contacts avec la neige, et influencé par ce pouvoir qu'elle a de transformer complètement le paysage : la forme de l'architecture devait permettre à la neige de s'exprimer complètement". Le système de toiture qu'il propose, intégrant les premiers porte-neige, résulte de cette idée de permettre à la neige "d'apparaître".

Autour de l'hôtel des Dromonts, sa première réalisation, les chalets "champignons" se développent, à la fois singuliers, mais dans le même esprit. "Pour moi, il n'y a pas d'exploit dans cette forme d'architecture, elle est simple dans sa structure. J'ai fait ce qu'il fallait pour que la montagne garde son intégrité et crée un lieu de vie."


Tout au long de sa carrière, il a accompagné la station, veillant à ce qu'elle conserve son unité et son homogénéité, tout en développant des projets à Paris ou sur le littoral, en France comme à l'étranger.

 

Véronique Buthod/YPM - Magazine Emotions 15

Avoriaz au couché de soleil
Station d'Avoriaz

Pour en savoir plus

  Inscrivez-vous à notre newsletter