Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 
1 /extension/smb/design/smb Rechercher
Fermer

Le Chalet Nantailly, la montagne en partage

À Hauteluce, au coeur du Beaufortain, Fabienne Le Henaff et sa famille ont transformé un ancien centre de vacances en chalet écologique cosy et contemporain. Un pari audacieux, relevé avec brio.

Avaler les lacets qui mènent à la station des Saisies est un plaisir dont on ne se lasse pas. Les pâturages s’étirent sous le soleil. Quelques grappes de chalets reposent face au Mont Blanc. Nuages blancs coton sur fond de ciel bleu… En cette matinée de fin d’été, le temps s’est arrêté du côté de Hauteluce, au cœur du massif du Beaufortain.

C’est ici, sur la Route de Nantailly, que Fabienne Le Henaff et sa famille ont posé leurs valises voici cinq ans. Leur projet, pour le moins osé : transformer une ancienne ferme du XVIIIe siècle en éco-gîte d’altitude design et contemporain. « Lorsque nous avons visité, c’était un centre de vacances vieillissant, se souvient la propriétaire. Nous avons vécu sur place deux ans avant de commencer les travaux. L’exploitation a débuté en 2015. »

Pour ces amoureux de la mer, le Beaufortain s’imposa comme une évidence. « Ici, on respire », dit simplement celle qui partage sa vie entre le chalet et ses activités de conseil en éco-innovation, dans le Lyonnais. « Nous venions souvent en vacances aux Saisies et nous adorions. » 

Le chalet Nantailly, à Hauteluce

Fabienne Le Hénaff, l'heureuse propriétaire du chalet Nantailly

Une invitation au vivre ensemble

Derrière sa façade en pierre et bois traditionnelle, le Chalet de Nantailly regorge de surprises. Au rez-de-chaussée, quatre chambres décorées avec goût proposent diverses expériences sensorielles, tantôt tournées vers les sommets, tantôt orientées faune et la flore. « Avec la décoratrice Véronique Lemaire, nous nous sommes inspirées du courant Wabi-Sabi, qui signifie l’imperfection de la nature », commente Fabienne.

Pour habiller les murs, les deux femmes n’ont pas hésité à donner une seconde vie aux tavaillons du toit de leurs voisins, les grands-parents de l’illustre champion Olympique Franck Piccard. « Ils nous a fallu une grosse semaine pour les remettre en état, mais le résultat est l’une de mes plus grandes fiertés. »


De l’immense table de la salle à manger à la salle de yoga en mezzanine, le Chalet de Nantailly est une invitation au vivre ensemble. Ce n’est pas un hasard si Fabienne met un point d’honneur à développer des partenariats avec les professionnels des alentours, masseurs, chefs à domicile, guides ou loueurs de vélos à assistance électrique. « Ce chalet, c’est d’abord une histoire de partage », termine-t-elle.

Texte Céline Combier/YPM


Une chambre du Chalet Nantailly
L'intérieur cosy du Chalet Nantailly
Une chambre du chalet Nantailly


  Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement le magazine Savoie Mont Blanc